METRO, BOULOT, SPA, DODO

10 Sep
2014
Métro, boulot, spa, dodo
Après avoir transformé en 2008 la station 23rd Street du métro New-Yorkais en galerie d’art, le collectif Improv Everywhere transforme la station 34th Street en spa.

    Ils ont encore frappé. Créé en août 2001 par Charlie Todd, le collectif New-Yorkais Improv Everywheres’est donné une nouvelle mission : transformer une station de métro reconnue pour sa chaleur suffocante en spa. Le collectif n’en est pas à sa première mission et il continue dans sa lancée avec le même objectif : provoquer des scènes de liesse et de joie dans les lieux publics, de façon désintéressée.

     Seule la station Grand Central du métro New-Yorkais dispose de l’air conditionné et la 34th Street est l’une des stations qui pâtit le plus de cette injustice : chaleur humide et mauvaises odeurs sont au rendez-vous aux heures de pointe ! C’est donc en serviettes et avec des pierres chaudes de massage, une table de massage, des bancs de spa (ceux déjà installés par la Metropolitan Transportation Authority de New-York), et une douche refroidissante humaine que les membres du collectif ont investi la station de métro 34th street. Les usagers du métro new-yorkais étaient invités à rejoindre les performeurs et à profiter des services offerts : relaxation, massages, infusions à la menthe et au citron fraîches, douche rafraîchissante… Et grâce à REACH : New York, une installation créée par Christopher Janney et mise en place en 1995 qui permet aux voyageurs de créer de la musique en passant leurs mains devant des capteurs sensoriels, il était même possible de se relaxer avec une musique d’ambiance digne d’un vrai spa. L’initiative a remporté un grand succès car, si peu de voyageurs ont tombé la chemise pour la serviette, les réactions sont restées positives et chaleureuses.

     Le collectif est à l’origine de l’évènement No Pants Subway Ride  qui a lieu chaque année en 2002 à New York et depuis un peu partout dans le monde: les usagers sont invités à prendre le métro en slip ou en caleçon, mais sans pantalon. Dernière guérilla en date, cette année en avril : quarante personnes déguisées en mannequins ont envahi le magasin Gap de la 5ème avenue. Une prestation très étonnante mais qui n’a pas été du tout du goût de la direction.

Source: ladn.eu

amine
author

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *